Le Musée de la Chartreuse,

voyage cuturel du Moyen Âge à nos jours !

À Douai, se cache une véritable pépite culturelle : le Musée de la Chartreuse. Érigé en 1559 par la famille d’Abancourt, cet hôtel particulier fut revendu à l’ordre religieux des Chartreux en 1662. Par la suite, il deviendra une cartoucherie, puis un dépôt de munitions et de matériel de guerre jusqu’en 1940 ! Un lieu chargé d’histoire à visiter sans plus attendre !

Plus qu’une architecture, une histoire palpitante !

En arrivant au Musée de la Chartreuse de Douai, vous serez tout d’abord saisis par la beauté des façades et de l’aile dominée par la haute tour carrée, édifiée par la famille de Montmorency. De style Renaissance flamande, elles sont un subtil mélange de pierres et de briques. Vous pourrez aussi admirer les fenêtres à meneaux surmontées de frontons. Un petit et un grand cloître, un réfectoire, une salle capitulaire et une chapelle de style classique — achevée en 1722 — ont également vu le jour avec l’arrivée de l’ordre des Chartreux. Endommagé par les bombardements du 11 août 1944, cet incroyable édifice est racheté en 1951 par la ville de Douai, qui y installe les collections de l’ancien musée, intégralement détruit…

Une collection d’art époustouflante, des jardins mystiques…

Aujourd’hui, le Musée de la Chartreuse accueille les œuvres d’artistes de renom. Peintures de Van Scorel, Bellegambe, Rubens, Véronèse, Ruisdael, Renoir et Pissarro… De quoi concurrencer les plus grands musées ! Et c’est sans parler de la scénographie enchanteresse de la chapelle des Chartreux et ses sculptures de Carpeaux, Rodin et Bra. Les collections comportent également des photos de la Photothèque Augustin Boutique-Grard et un plan relief de la ville de Douai au XVIIIe siècle, témoin de la situation de la cité fortifiée en 1709… 

Pour finir en beauté, attardez-vous dans les jardins monastiques. La balade permet à toute la famille de découvrir de nombreuses plantes médicinales utilisées par les moines Chartreux, et témoignent de leurs rapports privilégiés avec cette nature aux  1 000 secrets…

Avis aux amateurs d’art contemporain :

 

Le cloître abrite la fameuse Cabane rouge aux miroirs de Daniel Buren.


Infos pratiques

Rendez-vous sur le site web du musée de la Chartreuse pour plus d’infos !

+33 (0)3 27 71 38 80

Ouvert tous les jours (sauf le mardi), de 10h à 12h et de 14h à 18h

 

Fermé les 1er janvier, 1er mai, jour de l’Ascension, le 14 juillet, le 15 août, le 1er novembre et le 25 décembre.

Tarif plein : 4,70 €
Tarif Réduit : 2,35 €*
Gratuit **

Gratuit pour tous, le premier dimanche du mois

* personnes percevant une allocation chômage sur présentation d’un justificatif, étudiants de plus de 18 ans hors étudiants en arts, personnes du 3e âge, amis de musée hors Muse&Art sur présentation d’une carte d’adhésion).

** Moins de 18 ans , étudiants en arts, membres de Muse&Art, enseignants en préparation de visite, membres de l’ICOM, personnes bénéficiaires du RSA sur présentation d’un justificatif, journalistes titulaires d’une carte de presse, guides-conférenciers des Monuments Historiques, personnes handicapées titulaires d’une carte d’invalidité.

 

130 Rue des Chartreux, 59500 Douai.

 

Parking à proximité : Parking de la Fac, parking du cinéma. Gratuit.

Accessibilité aux personnes en situation de handicap

 

Spécificités selon les handicaps :

  • Moteur : accessible
  • Auditif : pas de dispositif particulier
  • Mental : absence d’éléments anxiogènes
  • Visuel :Pour apporter une diversification à l’intérieur du réseau « le musée au bout des doigts », le musée de la Chartreuse a choisi de mettre l’accent sur le patrimoine architectural.En effet, le musée est installé dans un couvent de Chartreux, vaste édifice construit du XVIe au XVIIIe siècle, qui a conservé ses bâtiments conventuels d’origine : cloître, chapelle, réfectoire, salle capitulaire.
    Cette sensibilisation se fait à l’aide d’une maquette tactile composée d’éléments mobiles qui permet de montrer aux déficients visuels la distribution des différentes salles et les différentes époques de construction.D’autre part dans le cadre de visites ateliers, une collection d’œuvres choisies allant de lapidaires du Moyen-Age à la sculpture du XIXe siècle en passant par le mobilier permettent de replacer les créations dans le contexte de l’histoire de l’art. Des tables d’orientation équipées d’un commentaire audio, de repères tactiles et d’explications en braille viennent soutenir l’ensemble.

    Ce parcours tactile est accessible aux visiteurs individuels.

Pour toute précision, renseignements au 03 27 71 38 80

Ils ont aimé

Une très belle collection de peintures flamandes, et européennes en général dans un lieu magnifique.

Benoît

Excellent musée avec de belles œuvres qui sont bien mises en valeur avec suffisamment de recul possible.

Christophe

Pour moi, il s’agit d’un musée intéressant et surprenant sur plusieurs points : le musée des beaux-arts, le bâtiment classé monument historique, ses jardins monastiques. Une fois à l’intérieur, le visiteur est surpris, les collections sont agréables. J’ai personnellement un coup de cœur pour la salle du XIXème siècle.

Paméla

Complétez votre visite