Voir les photos (3)

Hôtel d'Aoust

Classé ou inscrit (CNMHS), Classique, Hôtel particulier à Douai

  • Construit après 1712, l’Hôtel d’Aoust servait de résidence d’hiver à la famille d’Aoust qui possédait le château et les terres de Cuincy. Les Aoust appartenaient à une riche famille douaisienne, originaire de Normandie, arrivée dans la ville vers 1475 à la suite d’un double mariage, lorsque les deux frères jacques et Eustache d’Aoust épousèrent les deux sœurs Audefroy, Catherine et Madeleine, habitant à Douai. Après la Révolution, l’Hôtel a connu de multiples propriétaires. Il est occupé par...
    Construit après 1712, l’Hôtel d’Aoust servait de résidence d’hiver à la famille d’Aoust qui possédait le château et les terres de Cuincy. Les Aoust appartenaient à une riche famille douaisienne, originaire de Normandie, arrivée dans la ville vers 1475 à la suite d’un double mariage, lorsque les deux frères jacques et Eustache d’Aoust épousèrent les deux sœurs Audefroy, Catherine et Madeleine, habitant à Douai. Après la Révolution, l’Hôtel a connu de multiples propriétaires. Il est occupé par les allemands au cours de la guerre 1914-1918. Il est racheté en 1946 par les Charbonnages de France et devient le siège de direction des HBNPC. En 1947, il est inscrit à l’inventaire des Monuments Historiques. Acquis par la Mairie de Douai, qui l’a restauré avant de le céder au Conseil d’Etat qui y a installé la Cour administrative d’Appel. Cette rénovation fut un réel succès car le bâtiment a reçu un Ruban du Patrimoine.

    L’Hôtel d’Aoust est un hôtel particulier dit « sur cour » dont le portail monumental sur rue s’ouvre sur une cour d’Honneur en forme de fer à cheval, bordée de bâtiments en demi-cercle et fermée au fond par un splendide hôtel en pierres et briques avec ailes en retour. La partie centrale est surmontée d’un fronton triangulaire et est décorée de quatre cariatides symbolisant les quatre saisons :

    _ L’hiver : la nuit avec le hibou ou la chouette.
    _ Le printemps : la gerbe avec la végétation.
    _ L’été : l’ange avec le soleil.
    _ L’automne : le chien ou le lion avec la chasse.

    L’ensemble des façades intérieures est orné de linteaux de pierre blanche et d’allèges sculptées de motifs classiques de style rocaille : coquilles, haricots, feuilles d’acanthes, guirlandes fleuries.

    Les matériaux employés sont caractéristiques de l’architecture du XVIIIème siècle à Douai : pavage et soubassement en grès de pays, façades de briques rouge saumoné, pierre blanche, ardoise naturelle, menuiserie en bois.