Voir les photos (7)

La Boucle du Vivier

Naturel, Promenades et Randonnées à Sin-le-Noble

13.3 km
Pédestre
2h
Facile
13.3 km
Cyclotouriste
35min
Facile
  • Cette boucle de randonnée emprunte partiellement le Chemin des Galibots. La traversée de plusieurs espaces à fort potentiel écologique en fait un lieu privilégié de découverte de la nature.

  • Communes traversées
    Sin-le-Noble – Waziers

    L’histoire de Sin-le-Noble s’est faite autour de son clocher et de son verdoyant marais dont le vivier n’est qu’une dépendance.
    On trouvait au vivier les rouissoirs (bassins rectangulaires) pour la plupart d’anciennes tourbières, on y pêchait, récoltait les roseaux, le foin, là où allaient paître les bestiaux, on y rinçait aussi le linge à la source proche. Le Godion s’écoulait alors vers Lallaing (il changera de sens quand son amont sera plus bas...
    Communes traversées
    Sin-le-Noble – Waziers

    L’histoire de Sin-le-Noble s’est faite autour de son clocher et de son verdoyant marais dont le vivier n’est qu’une dépendance.
    On trouvait au vivier les rouissoirs (bassins rectangulaires) pour la plupart d’anciennes tourbières, on y pêchait, récoltait les roseaux, le foin, là où allaient paître les bestiaux, on y rinçait aussi le linge à la source proche. Le Godion s’écoulait alors vers Lallaing (il changera de sens quand son amont sera plus bas que son aval, inversion due aux affaissements miniers).

    En 1873, seuls existaient le vivier communal et un tout petit vivier Macquart. A cette époque le vivier communal n’avait pas de digues, elles seront construites et surélevées progressivement lorsque les affaissements miniers s’opposeront à l’écoulement des eaux vers le Bouchard et la Scarpe.

    Les viviers Macquart actuels, série de bassins de refroidissement, ne seront aménagés que bien plus tard, lorsque la Compagnie des Mines d’Aniche construisit en 1926 une première centrale électrique au nord du vivier. Ceux-ci sont alors agrandis pour permettre à l’eau chaude la centrale doit évacuer, de circuler en des bassins de refroidissement. En 1950, une seconde centrale plus moderne et construite mais l’évacuation de ses eaux posera de nombreux problèmes et elle sera détruite en 1986.

    Le vivier de Sin-le-Noble est aujourd’hui un pôle de nature et de détente ouvert à tous.

    Point de départ
    Le Vivier de Sin-le-Noble

    A voir
    - Vivier de Sin-le-Noble
    - Parc des Renouelles
    - Parc de Bernicourt (liaison 1,3 km)
    - Parc Pécourt (liaison 4 km)
    - Terril de Germignies (liaison 4 km)
    De la terre à la table
    Le Jardin des Romarins
    La Ferme du Clos de Terre Neuve
    La Ferme Guittard
    Les Jardins Delporte
    Les Serres du Marais de Sin
    Les Pépinières Dambrines
    La Ferme Lefebvre
    La Ferme Williot
92 mètres de dénivelé
  • Altitude de départ : 21 m
  • Altitude d'arrivée : 16 m
  • Altitude maximum : 33 m
  • Altitude minimum : 14 m
  • Dénivelé total positif : 92 m
  • Dénivelé total négatif : -98 m
  • Dénivelé positif maximum : 7 m
  • Dénivelé négatif maximum : -7 m