Le Douaisis, un territoire de géants

Les géants du Douaisis

Connaissez-vous les géants du Douaisis, ces figures gigantesques qui animent les rues des villes et villages lors des fêtes ?


Des personnages qui ont (vraiment !) existé

  • Seigneur de la commune de Villers au Tertre au XVIIIème siècle, Claude Constant Juvénal de Harville des Ursins, plus connu sous le nom de Marquis de Trainel est le fondateur des mines d’Aniche en 1773. Il a épousé en 1744 Marie Antoinette de Goyon de Matignon. Elle est originaire de Bretagne et avait des liens avec les familles Grimaldi de Monaco et Colbert. Ce couple de géants sort dans la commune le 3ème dimanche de juin, le jour de la fête communale.

 

  • A Lambres-lez-Douai, Sigebert 1er fut roi d’Austrasie (partie ouest de l’ancien empire de Charlemagne), époux de Brunehaut et frère ennemi de Chilpéric 1er, puis roi des Francs. Furieuse, la reine Frédégonde, femme de Chilpéric, envoie des hommes de main assassiner son beau frère. Sigebert fut enterré à Lambres-lez-Douai.

« Je suis une légende » 

  • Le géant de la commune d’Erchin, la Guerliche, fait référence à un conte écrit par Charles Deulin et intitulé « Les Muscades de la Guerliche ». C’est pour cela que le géant tient dans sa main gauche le livre avec ce titre! C’est un conte très court qui raconte l’histoire d’un gamin turbulent surnommé « la guerliche » qui finit par distribuer des gaufres aux Saints Innocents au Paradis…

 

  • Gayantin, le géant de Cantin, délivra une princesse des griffes d’une sorcière. Il l’épousa et elle devint Gayantine. A la suite de leur union naquit Flore, leur fille malicieuse et gourmande. La légende raconte que Gayantin serait le cousin de Monsieur Gayant. Il possède également un tambour magique qui a le pouvoir de redonner la joie de vivre aux habitants et de faire apparaître le soleil. Les trois géants sortent à l’occasion de la fête de la rhubarbe le dernier dimanche d’août.

Les géants du Douaisis, tout un symbole !

  • Arleux, capitale de l’ail, depuis le XVIème siècle, possèdent 3 géants qui symbolisent cette culture traditionnelle: Grin Batich, Henriette et Petit Jean. Ils sortent à l’occasion de la foire à l’ail le premier dimanche de septembre. Ces géants rappellent l’activité des tresseurs d’ail qui parcouraient les bourgs alentour pour écouler leur récolte. 

 

  • Sin le Noble possède 3 géants: Min Poil, né en 1946, symbolise les générations de mineurs qui ont succédé dans la vieille cité ouvrière des mines. Le Sapeur Vilain qui représente les sapeurs pompiers et le maraîcher Potleau, qui est le représentant du quartier du Marais de Sin. 

 

  • A Raimbeaucourt, le géant Zallumet honore l’Allumette, qui a longtemps fait la réputation de la ville. Les marchands d’Allumettes apparaissent pour la première fois dans la légende au XVème siècle. En 1804, on dénombre 150 porteurs d’Allumettes dans la commune. L’Allumette, qui fait une vingtaine de centimètres est confectionnée dans une tige de chanvre dont le conduit fait cheminée ce qui facilite la mise à feu qui se faisait par contact du soufre avec un corps déjà en combustion comme le charbon de bois. 

 

  • L’Zeph, le géant de Waziers, apparaît en tenue traditionnelle des mineurs du XIXème siècle. Il est coiffé de la barrette, du béguin et de son vêtement de travail. Il tient dans sa main droite un pic à veine posé sur l’épaule et dans sa main gauche une lampe Davy, indispensable pour détecter les coups de grisou. Il est marié à Andréa, qui représente une trieuse de charbon, métier qui consistait à récupérer les gaillettes remontées du fond de la fosse. Sa représentation est un hommage rendu aux femmes de cette période

 

  • En 2003,  l’année   européenne   des   personnes  handicapées,  le géant Andy est né à Féchain. C’est   aussi   le   premier   géant handicapé d’Europe en fauteuil. Il symbolise l’intégration du handicap dans le monde moderne. Il pèse 75 kg et mesure 2,70 m.

Mais aussi des curiosités !

  • Plus rarement, certains géants représentent un animal, c’est le cas de Bugnus, né en 2002, qui tient son nom de la commune de Bugnicourt, représente un boeuf qui est de couleur bleu pour rappeler la race Bleue du Nord. Géant porté à l’origine par 3 personnes marchant au pas, il est haut de 2m60 et long de 3m, pour un poids de plus de 90kg. Il sort pour la Ducasse de la St Ghislain, la Fête du Bœuf (dernier dimanche d’août ) et pour promouvoir le village et la fête du boeuf dans d’autres communes. 

 

  • Tout simplement, d’autres géants naissent d’une anecdote, comme pour les géants de la ville de Flines-les-Râches. Né dans les années 50, le nom du géant Prosper fait référence à la chanson de Maurice Chevalier Prosper youp la boum et à la prospérité qui est une valeur partagée par les fondateurs. Il se marie ensuite à Prosperine en 1966. Puis en 1991 est né Marcel, fruit de leur amour.

Pour profiter de cette expérience

Venez rencontrer les membres de cette grande famille de géants lors des nombreuses fêtes traditionnelles qui se déroulent toute l’année dans le Douaisis : Foire à l’ail d’Arleux, Fête du Boeuf de Bugnicourt ou encore les immanquables… Fêtes de Gayant à Douai !